Culture & couture

dimanche, mars 19, 2017

Lecture - La Horde du Contrevent d'Alain Damasio

Bonjour,

Il y a des lectures qui nous marquent, et celle-ci en fait partie. Conseillée par une ami grande lectrice de SF et de fantasy, elle m'a d'abord prêté le livre. Mais comme je tardais à avancer même si j'accrochais vraiment, je lui ai rendu pour acheter mon propre exemplaire. Grand bien m'en a fait puisqu'elle avait perdu le fameux marque-page qui est notre clef de lecture tout au long de l'aventure. Je vous expliquerai cela en détail après les présentations habituelles.





4e de couverture :

 Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromètre et géomètre, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.
Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d'un même feu l'aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d'un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d'un pinceau, d'une caméra ou d'une arme...
Chef-d'œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire.



 Le monde dans lequel se déroule l'intrigue est imaginaire, il ne ressemble en rien au notre. Les vents soufflent en permanence et les civilisations se sont bâties autour de lui : naissance d'une écriture spécifique pour en retranscrire sa force, ses mouvements, science spécifique  qui l'étudie et le catégorise (formes), machines volantes qui utilisent sa force, ou entraînement de personnes pour l'affronter avec leurs propres corps... Ce sont justement ces personnes qui composent la Horde. Ils ont étudié depuis leur plus jeune âge, chacun dans leur domaine, pour atteindre l'Extrême-Amont où ils pensent trouver enfin l'origine du vent. Pour certains, leurs parents faisaient partie d'autres Hordes ayant échoué.

L’œuvre s'articule autour de ces personnages ayant chacun leur talent et leur caractère. Par exemple, Golgoth, le traceur chargé d'ouvrir le chemin, est rustre, fort, et ne fait pas dans la dentelle lorsqu'il s'exprime. A l'inverse, Caracole le mystérieux troubadour est un maître des mots -et des caracolades.
Nous retrouvons également des personnes chargées de subvenir aux besoins de la Horde, comme la cueilleuse, l'autoursier et le fauconnier, l'herboriste... Ainsi que d'autres chargés de les guider ou de consigner leurs avancées et découverte : le scribe (sachant retranscrir le vent) ou l'Aéromaîtresse.

L'histoire nous est racontée à tour de rôle par chacun de ces personnages. Vivant une scène, ou y assistant, ils nous livrent leu point de vue. A cet effet, chaque fois que nous changeons de personnage, un petit symbole le représentant précède le paragraphe. Voilà pourquoi le marque-page s'avère un allié dans cette lecture : il recense tous les symboles et personnages. Ces symboles sont également indiqués dans l'une des premières pages du livre, mais il est beaucoup plus facile de s'y référer avec un compagnon mobile.

Le marque-page qui accompagne l'ouvrage aux Editions La Volte.

Autre caractéristique particulière : la numérotation des pages se fait à l'envers. A l'instar des héros, nous remontons vers l'Extrême-Amont avec eux.

L'histoire se déroule sur plusieurs années. L'occasion de faire grandir la Horde, de découvrir la profondeur de l'univers qu'elle traverse, et celle de ses personnages. Car chacun est différent sans basculer dans la caricature. Nous avons rapidement nos favoris, mais tous sont un plaisir à suivre.
Le bonheur de ce livre n'est pas dans le suspense de ce qui se trouve au bout du chemin. Le lecteur comprendra la réponse dans les premiers chapitres. Plus qu'un voyage, il s'agit d'une œuvre dense et poussant à la réflexion. Les thèmes abordés passent par le dépassement de soi, ce qui nous compose, nous fait, nous anime... ou encore la balance 'personnel-collectif', la manière dont une identité peut reposer sur soi, ses actes, sa famille, son entourage

La plume d'Alain Damasio est très caractéristique et j'oserai la qualifier de virtuose. Sans être difficile à lire, ce livre nécessite de la concentration pour être entièrement apprécié. Je l'ai donc lu avec des lectures plus légères en parallèle afin de coller à toutes mes envies de lecture. En le refermant, je n'avais qu'une envie : me plonger à nouveau dans cet univers.


Note : 10/10



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Réseaux Sociaux

Twitter RSS Feed Instagram Email

S'abonner à la Newsletter

Lecture du moment

Lecture du moment

Postes Populaires

BTemplates.com

Blogroll

About

Copyright © Flâneries | Powered by Blogger
Design by Lizard Themes | Blogger Theme by Lasantha - PremiumBloggerTemplates.com