Culture & couture

Lire l'article

Couture - Boston, le sac Week-end

Un sac que j'ai fait, refait, et re-re-fait !
Lire l'article

Unboxing - Dans Ma Bulle #1

Unboxing de la Box livresque Harlequin !
Lire l'article

Lecture - La Horde Du Contrevent - Alain Damasio

Chronique de "La Horde du Contrevent" d'Alain Damasio. Un livre marquant, un chef-d'oeuvre.
Lire l'article

Lecture - Les Filles Bien Ne Tombent Pas Amoureuses Des Mauvais Garçons - Emily Blaine

Chronique du livre "Les Filles Bien Ne Tombent Pas Amoureuses Des Mauvais Garçons" d'Emily Blaine

jeudi, mai 25, 2017

Lecture - Sissi Impératrice d'Autriche de Jean des Cars

Bonjour,

Le challenge des 12 thèmes se poursuit sur mai avec une oeuvre tournant autour du thème des "têtes couronnées". Après avoir regardé ceux qui étaient appréciés, j'ai porté mon choix sur "Sissi, Impératrice d'Autriche" de Jean des Cars.
Ce n'est pas un genre que j'ai l'habitude de lire, d'ailleurs il s'agit de ma première biographie historique. Je vous en dis plus après le rappel du thème, et les couvertures.

Thème « Têtes couronnées » → un roman ou une biographie dont le personnage central est un roi ou une reine.

Choix : Sissi, impératrice d'Autriche, de Jean des Cars
Un livre historique très bien noté pour découvrir la vraie Impératrice derrière le mythe tant connu et repris par des adaptations diverses et plus ou moins fidèles à l'Histoire.




Résumé :

" En 1898, Sissi était assassinée à Genève par un anarchiste italien. Depuis, l'impératrice d'Autriche et reine de Hongrie est devenue un mythe. Souveraine à la beauté légendaire, fantasque et solitaire, elle a inspiré peintres, poètes, psychanalystes, cinéastes. Voici la Sissi historique, cette princesse bavaroise qui, en 1854, épouse l'empereur François-Joseph. A Vienne, on la critique; à Budapest, sous le prénom d'Erszébet, on la vénère, car elle défend le nationalisme magyar contre l'emprise autrichienne. Voyageuse acharnée, Sissi se réfugie aux frontières du non-conformisme, plus lucide que bien des diplomates sur les déchirements balkaniques. Pendant cinq ans, l'enquête de Jean des Cars l'a conduit dans l'ancien empire des Habsbourg à la rencontre des descendants de Sissi, et à la recherche des archives et de souvenirs inédits."


Avis :

Cette biographie retrace avec détails (et pourtant ellipses nécessaires) et recherches la vie de l'Impératrice. Comme beaucoup, j'ai grandi avec le dessin animé et avec l'aura des films de Romy Scheinder (que je dois avouer à ma plus grande honte ne jamais avoir vus - sacrilège). Nous découvrons son caractère, son quotidien, le tout ancré dans son contexte politico-historique. Le personnage réel derrière la Légende... Et ce qui l'a conduite à devenir un mythe.
Le texte est truffé d'anecdote, de références et de prise de recul. Certaines hypothèses non prouvées sont présentées (et précisées comme telles) afin de véritablement brosser un état des connaissances historiques sur le personnage et ses contemporains.Je n'ai vérifié aucune source, mais la bibliographie fournie est dense, et on sent que l'auteur a passé beaucoup de temps à travailler son sujet et à rechercher personnellement des informations. C'est sûrement une caractéristique de beaucoup de livre de ce genre, mais je tenais tout de même à le préciser.

Loin des images renvoyées par les adaptations, j'ai été touchée par la véritable Sissi. Découvrir sa vie, son œuvre, sous un angle plus réel m'a permis de découvrir sa complexité, et de l'admirer davantage encore. Nous apprenons également à mieux connaître son entourage, notamment son mari, François-Joseph "Frantz" et ses enfants. La lecture donne envie d'approfondir les recherches à leur sujet, en particulier pour le prince Rodolphe. Mais je ne suis pas sure de relire un livre historique prochainement, ce n'est pas trop ma tasse de thé, même si faire des exceptions est agréable (et c'est d'ailleurs pour ça que j'ai eu envie de participer à ce challenge des 12 thèmes).

En résumé, un livre vraiment conseillé et accessible (malgré la densité des détails politiques) pour toute personne qui souhaiterait découvrir la véritable Elizabeth.



Note : 17.5/20

Lire l'article

mardi, avril 25, 2017

Lecture - Bel-Ami de Guy de Maupassant

Bonjour,

Au programme pour cette chronique, la suite du challenge des 12 thèmes organisé par A-Little-Bit-Dramatic ! 


Au moins d’avril, nous devions lire un ouvrage de littérature dite « classique ». Voici le rappel du thème et de mon choix :
 
Thème « Plume d'oie et cire à cacheter » → un classique de la littérature, française ou internationale. 
Choix : Bel-Ami, de Guy de Maupassant
Il est depuis des années dans ma bibliothèque mais je ne l'ai toujours pas lu. Il n'attendait que ce challenge pour se dévoiler.

Et oui, c’est un des livres que j’ai le plus facilement sélectionnés pour ce challenge. Je l'avais acheté il y a quelques années avec la ferme intension (et la grande envie) de le lire. Mais j'ai eu d'autres lectures prioritaires et il s'est finalement retrouvé au fond de ma PAL.



4e de couverture
" Le monde est une mascarade où le succès va de préférence aux crapules. La réussite, les honneurs, les femmes et le pouvoir: le monde n'a guère changé. On rencontre toujours - moins les moustaches - dans les salles de rédaction ou ailleurs, de ces jeunes aventuriers de l'arrivisme et du sexe. Comme Flaubert, mais en riant, Maupassant disait de son personnage, l'odieux Duroy : " Bel-Ami, c'est moi." Et pour le cynisme, la fureur sensuelle, l'athéisme, la peur de la mort, ils se ressemblaient assez. Mais Bel-Ami ne savait pas écrire, et devenait l'amant et le négrier d'une femme talentueuse et brillante. Maupassant, lui, était un immense écrivain. Universel, déjà, mais par son réalisme, ses obsessions et ses névroses, encore vivant aujourd'hui. "


Avis :
Beaucoup d’entre vous ont étudié ce roman au cours de leurs études. Pour ma part le choix de mon professeur s’était porté sur « Le Père Goriot » d’Honoré de Balzac, que j’avais grandement apprécié et qu’il faudrait que je relise. De Maupassant, j’ai déjà lu et adoré « Boule-de-Suif ». Sa plume est acide, il n’hésite pas à dénoncer les vices et cruautés que laissent faire la société, les convenances. C’est également le cas dans Bel-Ami. Le héros, un homme abject, profite du « système » politico-journalistique et de ses relations pour nourrir une ambition de plus en plus affamée.  A la limite du sociopathe, il n’est ni bête, ni extrêmement futé. Il a des occasions, les saisit. Il a des désirs, il les suit. Et surtout il a un terrible complexe de supériorité. Outre ce héros détestable, c’est la facilité avec laquelle il accomplit son dessein qui nous interpelle. Avec quelques clés (des relations, une connaissance basique des lois et un peu de chance), il peut tout faire.

Cette satyre est très intéressante, et sur bien des points toujours d’actualité. Même si depuis beaucoup d’éléments de contexte social ont changé, par exemple la place des Femmes. Mais rappelons qu’elles devaient encore avoir l’autorisation de leur mari pour avoir un travail jusqu’en 1965 en France (il y a à peine un peu plus d’une cinquantaine d’années).

Il a également été plaisant de retrouver un texte écrit avec cette langue française dont certaines tournures ou mots de vocabulaires sont désuets. Se plonger dans un classique est toujours l’occasion de se délecter. 


Note : 17/20
Lire l'article

mardi, avril 18, 2017

Lecture - Spleen Machine de Marie-Laure Hubert Nasser

Bonjour,

J'ai découvert l'activité écriture de Marie-Laure Hubert Nasser à travers la promotion de Spleen Machine. Ayant de nombreux livres à lire, j'ai préféré ne pas tout de suite l'acheter. Il aura fallu attendre cet hiver pour que je lise son premier roman, La Carapace de la Tortue. Je n'avais alors pas accroché, tant sur le fond que sur la forme. Depuis, j'ai tout de même souhaité lire ce deuxième ouvrage, et je ne regrette pas !


 4e de couverture :
"Prix Lire en Tursan 2015
C'est une petite musique étrange, celle qui se joue dans une famille. Une mélodie tranquille en surface avec parfois de puissantes turbulences en eaux profondes…

Alix est une ado aimée et populaire. Son quotidien est celui d'une lycéenne au parcours allégé par une intelligence supérieure. Ainsi, de peur de s'ennuyer, va-t-elle entamer un chemin périlleux à la recherche de sensations fortes, sans vraiment réaliser qu'elle s'engage sur une voie peuplée de dangers. Une partition qui se joue sur fond de musiques pop ou métal selon les humeurs et qui se partage à l'infini sur les réseaux sociaux. Le parcours fulgurant d'une jeunesse en quête de limites,s'acharnant à faire reculer les interdits, inconsciente face aux risques, flirtant avec la mort…"

Avant touche chose, le récit est agrémenté régulièrement de référence à des titres musicaux. Pour une bonne expérience de lecture il vaut mieux se constituer une playlist avant. Pour ma part, l'ayant lu sans le savoir et en déplacement, je n'ai pas pu en profiter. Je relirai donc ce livre dans quelques mois avec ces musiques !

L'autrice narre ici deux histoires terribles. Deux descentes aux enfers amorcées par des détails puis s'emballant dans la fatalité. Sa plume est tranchante, sans complaisance, mais riche. Le travail sur le texte est bien plus aboutit que dans son premier livre. Dans la première partie le style composé de rythmes ternaires et de phrases très courtes. L'effet haché, saccadé, peut gêner la lecture. C'est un style percutant mais sur texte court, je trouve. Néanmoins, il est utilisé avec davantage de parcimonie dans la seconde partie et on goûte alors avec plaisir à toutes ses subtilités. Le style "à fleur de peau" et très réactif est devenu plus posé et mature alors que nous passions du récit d'une adolescente à celui d'une adulte. Rédigé à la première personne, le style est donc façonné pour correspondre aux personnages. L'effet est plutôt réussi (bien que gênant, je me répète, pour le confort de lecture de la première partie). 

Sur le fond, quelle claque. 
Les situation des deux personnages sont crédibles, elles tiennent compte de la pluralité et de la complexité de la vie. Des influences endogènes et exogènes à la sauce de notre époque.
Nous suivons d'abord une jeune fille en apparence parfaite sous tout rapport.
Pourtant elle ne sait pas comment se débrouiller avec son mal-être et en arrive à des extrêmes qui, somme toute, sont tristement communs. Ses réactions d'ado/jeune adulte à son environnement, son "monde", sonnent très justes
La seconde histoire est celle d'une femme absorbée par son métier, en proie au dilemme "vie pro/vie perso". Et plus encore, puisqu'on ne saurait résumer certains dilemme à des choix binaires.
Ces tourbillons qui entraînent nos héroïnes dans la "Spleen Machine" sont effroyablement réaliste. Les personnages sont décrits avec justesse. Elle nous interroge profondément sur ce qui fait notre monde, et nos rapports à notre environnement, nos relations, nos choix

En somme, je suis plus que ravie d'avoir lu ce livre. Les défauts du premier ont été retravaillé avec succès. Les deux histoires sont prenantes, avec un coup de coeur particulier pour la seconde. Le "packaging" (couvertureS, résumé...) annonce la couleur (ce que j'avais reproché à "La Carapace de la Tortue qui semblait être, a priori, un livre un peu rigolo, sérieux, mais dont on sortirait plus forts alors que la fin me semblait malvenue, inutile et dure).
A lire !

Note : 17/20


Éditeur : Passiflore,
Disponible en e-book et broché.
Lire l'article

mercredi, avril 12, 2017

Unboxing - SWAP Surprise de Pâques

Bonjour,

Cela faisait un petit moment que je souhaitais participer à des SWAP. Ce sont des échanges de colis sur un thème donné. Celui-ci était organisé par Krolyn sur Livraddict. Sa particularité était d'être organisé par "chaîne" et non par binôme. Ainsi, j'ai envoyé un colis à une personne qui a envoyé le sien à quelqu'un d'autre... Et plus amusant encore : je ne savais pas de qui je recevrais mon paquet !
Le mystère est dévoilé, un peu en avance car nous devions l'ouvrir à Pâques (mais je pars pour 10h de route quelques jours en famille, je voulais embarquer de bons livres avec moi !) c'est Aslinn qui m'a gâtée.

Avant de vous montrer ce que j'ai reçu, voici le contenu attendu selon le règlement du SWAP :

- 1 livre tiré de la wishlist de votre binôme
- 2 livres surprises : un qui colle aux goûts de votre swappé (mais qui n'est pas dans sa wishlist) et    l'autre que vous voulez lui faire découvrir.
- 1 ou 2 surprises
- 1 carte postale
- Des gourmandises de Pâques
- 1 petit mot pour votre swappé 


Et voici ce que j'ai découvert dans ma boite aux lettres :



La première chose qui m'a frappée, en dehors des gourmandises (on se refait pas, j'ai les papilles et le ventre qui s'enthousiasment vite), c'est la réutilisation de papier cadeau. Une excellente idée !
Concernant les gourmandises, c'était une ribambelle de lapins comme vous pouvez le voir. Ils sont tout mignons ces lapins, pour ne pas dire... à croquer... :3

J'aime tous les chocolats, donc ce mix blanc/lait me plaît ! D'ailleurs, plusieurs ont disparu depuis la photo...

Voici maintenant le détail des éléments qui sont emballés ou cachés :


- Une bougie en cire naturelle qui sent divinement bon ♥ Aslinn a tapé juste car je suis fan de bougies. Cela m'avait d'ailleurs un peu sauvé la mise lorsque je m'étais retrouvée plusieurs jours sans courant. C'est utile et agréable. 
- Du thé Sri-Lankais Glenloch au caramel, que je goûte en écrivant cet article et kilébon ! J'adore le petit sachet en tissu. Après l'avoir ouvert, je l'ai transféré dans une boite en métal pour qu'il conserve ses arômes. Est-ce un souvenir de voyage ramené de là-bas ? *-*
- Un petit collier flocon tout mignon en métal argenté : bon, c'était un colis sur Pâques et le flocon est plutôt un symbole hivernal. Mais pour mettre en valeur ce pendentif rien de tel qu'un décolleté de printemps. Célébrons la fin de l'hiver !
- Une superbe carte postale kibrille avec un petit mot à l'intérieur.

Et le meilleur pour la fin : les livres ! Je dois dire qu'en les voyant j'étais plutôt enthousiaste !
- Objet de Toutes les Convoitises de Françoise Bourdin : c'est le livre de ma wish-list. Je n'ai pas encore lu de Françoise Bourdin qui est pourtant célèbre dans son domaine. Cet ouvrage est un des mieux notés et son résumé m'a plu. Il ne faisait pas partie de mes priorités d'achat, donc c'est encore mieux de le recevoir en SWAP car il aurait peut-être fini au fond de ma wish-list pendant un bout de temps.
- Le Don de Fiona McIntosh : le résumé me plaît tellement que je suppose que c'est le livre qui colle à mes goûts sans être dans ma Wish-List. J'ai très hâte de le commencer !
- Le Cas Jack Spark, de Victor Dixen. De nom, je connaissais sa série "Phobos". C'est le premier livre du SWAP que je vais lire. Je suis très curieuse de découvrir ce qu'il contient pour en discuter avec Aslinn.


Un énorme MERCI à Aslinn pour ce colis qui m'enthousiasme ! Un SWAP très réussi de mon côté, donc ! Je ne manquerai pas de rédiger des chroniques pour ces ouvrages, et ainsi partager sur ces lectures. J'espère qu'Aslinn aussi a été gâtée par la personne qui lui a envoyé son SWAP.
Ce mode "surprise" grâce à la chaîne était intéressant, et il fallait se faire discrète pour ne pas révéler l'organisation ! En parlant d'organisation, merci aussi à Krolyn qui a géré ce SWAP et fait le hiboux entre toutes les swappées surprises pour préserver leur identité.

 Concernant le colis que j'ai envoyé, je vous joindrai une photo et l'unboxing s'il y en a un lorsque ma swappée l'aura ouvert.
Pour l'instant : chuuuuut ! 

EDIT : 

voici le lien vers l'article temporaire de ma SWAPPée, Laurie. Elle compte le supprimer d'ici quelques jours puisque son blog n'est pas orienté lecture.
=> Article de Lauriej0406

Et les photos que j'ai prises avant envoi du colis :

 


Lire l'article

Couture - Boston de Sacôtin

Bonjour,

Le "Boston" de Sacôtin est LE sac qui m'a donné envie d'en coudre. Ayant envie de me faire un peu la main avant d'attaquer ce projet, j'ai réalisé d'autres modèles. Mais le souffle initial c'était lui.
Il y a plusieurs mois maintenant que j'ai réalisé mon premier. J'avais alors pris mon temps mais un peu galéré à cause des épaisseurs. D'ailleurs les finitions n'étaient pas top top car je n'étais pas parvenue à rattraper mes erreurs, imprécisions, et autres problèmes. Par exemple les sangles de 30mm sur des boucles de 25mm...

Le résultat a néanmoins été éprouvé en "conditions réelles" : train, métro, voiture, hôtel... et il remplit parfaitement sa mission. Le voici :

 Boston 1ère version : le modèle originel

 Boston 1ère version : les dessous de l'histoire


Depuis, j'ai bien entendu eu envie d'en refaire. Ma sœur ayant vu le mien à Noël me l'a d'ailleurs expressément demandé ! J'ai donc ressorti le patron pour coudre non pas un mais DEUX Boston supplémentaires ! Et oui, on ne s'arrête plus...

La couture s'est plutôt bien déroulée et les finitions sont bien plus précises que la dernière fois. Ce serait presque un sans faute si je n'avais pas eu, sur les deux créations, de gros soucis avec la longueur d'aisance lors de l'assemblage des côtés extérieurs. J'ai donc caché la misère avec un pli sur le dessous des sacs... On fait comme on peut... :/

Boston 2e version





Fournitures : 100% Mercerie des Créateurs hors simili Swaro gris : Comptoir du Tissu de St Médard

J'ai utilisé un entoilage plus épais que d'habitude sur la suédine. En entoilant j'étais ravie car ça annonçait une bonne tenue. Mais en réalité il donne une impression "papier froissé" qu'on voit sur les photos. Je m'étais trompée en le commandant, mais j'avais quand même eu envie de le tester. Tant pis !
Ce modèle est destiné à une jeune fille de 12 ans.


Boston 3e version






Fournitures : 100% Mercerie des créateurs hors doublure (Mondial Tissus)

Pour celui-là, la tenue du raphia bleue est presque parfaite. Je suis très contente de son rendu. Par contre je n'aurai pas dû partir sur du camel /noir, ça rend très masculin alors que ce sac est à destination d'une femme. Le noir était le simili de mon stock qui mettait le mieux en valeur le bleu pailleté du corps. Quant à la sangle, j'avais peur qu'avec le noir ça fasse trop sombre. Donc j'ai pris ce qui se rapprochait de la couleur "sable" pour donner un côté plage. J'avoue avec un peu de peine mais sans me mentir que ça n'est pas très réussit.


Pour finir, le petit détail qui fait tout : j'ai placé mes étiquettes sur la doublure de chacun de ces deux modèles !


Pour les curieux, l'article sur mon City Zip-Zip, patron de Sacôtin également.
Lire l'article

Unboxing - Box Dans Ma Bulle #1 - Harlequin


Bonjour,

Il y a quelques mois, je souhaitais m'abonner à une box livresque. L'idée principale était de me faire découvrir des romans que je n'aurait pas forcément acheté en librairie mais qui pourraient me plaire. Mon choix s'est porté sur la box Harper Collins (qui comprend la marque Harlequin) par rapport à plusieurs éléments :

  • Rapport qualité/prix, qui n'est pas optimal mais l'un des meilleurs sur le marché français actuellement
  • Goodies qui varient d'une édition à l'autre, on ne sait vraiment pas ce que l'on va recevoir !
  • Fréquence bimensuelle
En effet, je souhaitais recevoir au moins deux livres. Mais vis-à-vis de mon rythme de lecture et sachant qu'ai d'autres livres en cours, il fallait mieux ne pas m'inonder au risque de me retrouver avec une PAL plus grande que moi.

Pour dire la vérité, c'est la 2e box "Dans Ma Bulle"  que je reçois. Ma première était celle de février. Je suis partie en déplacement pro quasiment au moment où je l'ai reçue et me suis dit "et bien je ferais mon article quand j'aurai lu les livres pour y joindre les chroniques !". Oui, mais ce n'est pas tout à fait ce qui s'est produit. Du coup, le temps a passé, j'allais recevoir ma box d'Avril... trop tard pour un article.

Mais sans plus tarder, découvrez le contenu de la box de ce mois-ci :



Le but ce n’est pas de faire du cinéma, mais son cinéma.” - Albert Dupontel

~ Goodies ~

- une affiche "Je fais mon cinéma" à utiliser telle quel ou à colorier selon ses goûts et délires du moment. Honnêtement je ne sais pas trop quoi en faire. Ce n'est pas une déco qui me plaît. Je la donnerai sûrement à ma jeune nièce qui saura s'amuser avec :)
- un superbe marque-page en métal doré "Audrey Hepburn". Il s'est retrouvé directement dans mes marque-pages fétiches. J'aime tout chez lui : la citation, le design, l’icône à laquelle il rend hommage, la matière, la texture, le petit pompon noir qui se cacherait presque sur la photo... tout je vous dis !
- un sachet de gourmandises qui a disparu de la photo ! On se demande bien où il est passé !

~ Livres ~

 Nous retrouvons donc trois romans dont un grand format et deux poches.

- Les Filles Bien Ne Tombent Pas Amoureuses des Mauvais Garçons d'Emily Blaine 




Harlequin avait annoncé sur Twitter qu'il y aurait un roman d'Emily Blaine, j'en étais plus que ravie puisque j'avais envie de découvrir son travail. Chose faite : j'ai reçu ma box lundi soir et j'ai déjà dévoré ce ouvrage. Pour lire ma chronique : c'est ici !
L'histoire se déroule à Hollywood. Abby, agent de presse pour les stars de cinéma se retrouve à devoir s'occuper d'un acteur au fort tempérament, têtu, beau gosse mais dont la réputation est entachée de scandales. Une lecture qui donne envie de se poser les pieds dans le sable.

- Audrey Hepburn, la Vie et Moi de Lucy Holliday 





Le fantôme d'Audrey Hepburn revient aider une jeune femme fan d'elle à reprendre sa vie en mains. Un récit qui s'annonce très amusant, avec je l'espère des références à l'univers de l'actrice.

- Pas Si Simple de Lucie Castel



Alors celui-là, c'est un livre dont je n'avais pas encore entendu parler... mais qui m'a enthousiasmée dès que j'ai lu le résumé (issu de la 4e de couverture) :

"Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…"

 A vrai dire, ce qui me rend impatiente et excitée de lire le livre, c'est ce passage : "un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux". Attention, j'ai désormais de très grandes attentes ! Cela ne transparaît pas vraiment sur le blog, mais les rosbifs et moi, c'est une grande histoire d'amour. A tel point que la majorité de mes personnage de roleplay sur forum l'étaient. Ce sera le dernier dans mon ordre de lecture : le meilleur pour la fin, j'espère !


Cette édition de la box m'a davantage convaincue que la première que j'ai reçue. L'ambiance qu'elle dégage est agréable et le thème bien utilisé. Pour 29.90€ nous avons trois livres et les goodies, ce qui est très correct. Mon abonnement se poursuivra donc !

A très vite pour un nouvel unboxing, de SWAP cette fois !

Pour ceux ou celles qui sont intéressé-e-s par cette box : le Site officiel

Lire l'article

Lecture - Les Filles Bien Ne Tombent Pas Amoureuses Des Mauvais Garçons - Emily Blaine

Bonjour,

Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre que je viens de dévorer. Il fait partie de la box "Dans Ma Bulle" spécial cinéma des mois d'Avril-Mai 2017 (box Harper Collins et notamment Harlequin qui est leur marque romance). L'unboxing sera bientôt prévu sur le blog.
En la recevant, j'avais hâte de m'offrir une de ces lectures légères qui détendent. Ayant très envie de lire du Emily Blaine, j'ai sauté sur l'occasion !



4e de couverture :
" Je m'appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c'est ce que je croyais jusqu'à ce qu'on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d'ange à la réputation démoniaque : alors qu'il était sur le point de devenir l'enfant chéri d'Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd'hui, on me demande de le faire revenir. Et comme j'ai l'impression que convaincre monsieur "j'ai été élu deux fois l'homme le plus sexy de l'année" ne sera pas si simple..."

Mon avis :
D'habitude, les romances contemporaines ne me plaisent pas trop, et je préfère de loin partir quelques siècles auparavant. Mais là, j'ai accroché dès le départ. Ayant revisionné "L'abominable vérité" j'étais dans les meilleures conditions possibles pour me plonger dans l'ambiance de ce récit. L'héroïne, Abby, travaille à Hollywood. Elle est très pro mais a tendance à tomber "dans l'affect", ce qui est à la fois un défaut et une incroyable qualité dans son métier, et rythmera l'intrigue. Hollywood c'est les paillettes, les stars, les paparazzis... Mais aussi la côte ouest. Le sable chaud, le Pacifique, le soleil, les vagues. Ce livre nous y fait plonger avec bonheur. Parfait pour l'été ou pour celles qui, comme moi, veulent en retrouver l'ambiance dès les premiers rayons et jours de beau temps d'avril.
La relation avec Garrett s'amorce avec piquant, et se poursuivra de la même manière. Une tension comme je les aime, prétexte à de nombreux dilemmes. Son caractère franc et authentique tranche avec son métier d'acteur. Mais il ne faut pas oublier qu'il est doué dans son domaine... Il donnera du fil à retordre à Abby qui aime avoir le contrôle sur la situation (et dont c'est la profession !) et à l'agence pour qui elle travaille. D'ailleurs le boss de l'héroïne, Mark, sera particulièrement attentif à ce dossier.

C'est un livre qui se lit vite, se dévore. Le style est agréable, on n'accroche sur aucune phrase. Quelques rebondissements viendront sans grande surprise marquer une fin prévisible mais savoureuse
Une lecture qui offre un très bon moment pour se vider l'esprit, voyager et rêver. 
Ce roman est mon premier d'Emily Blaine, et à lire les avis sur le net ce n'est pas son meilleur. J'ai donc très hâte d'en lire davantage de cette autrice !

Note : 8/10

Lire l'article

vendredi, mars 31, 2017

Lecture - Pour les Beaux Yeux d'Un Espion d'Alyssa Alexander

Bonjour,


Nouvelle chronique sur ma lecture de Mars dans le cadre du challenge 12 Thèmes... Le roman choisi n'avait pas d'excellentes notes sur Livraddict, mais le résumé me plaisait.

Sans plus tarder, voici le thème de ce mois, l'explication du choix du livre et les habituelles couvertures.

~Mars~

Thème « My tailor is rich » → un livre dont l'action se passe en Angleterre. 
Choix : Pour les Beaux Yeux d'un Espion d'Alyssa Alexander
Un livre de ma PAL, encore une romance historique ! Mais comme il s'adaptait très bien au thème, il sera parfait pour ce mois-ci. Surtout que c'est un genre que je lis de plus en plus.
 
 


4e de couverture :
Agent de la Couronne, Alastair Whitmore a juré de venger sa compagne, tuée par l'Aspic, un assassin dont la marque est un médaillon d'onyx. Or ce médaillon, il vient de le trouver à Londres, dans le réticule de Lilias Fairchild, une femme hors du commun, véritable amazone, qui deux ans plus tôt pourfendait l'ennemi sur le champ de bataille de Waterloo. Quel lien a-t-elle avec l'Aspic ? Pour la faire parler, Alastair n'hésite pas à l'enlever, mais un désir brûlant vient troubler leur affrontement. Dans ce jeu du chat et de la souris où tous les coups sont permis, lequel des deux va-t-il dévorer l'autre ?

Mon avis :

Nous suivons les pas de Lilias Fairchild, une jeune veuve ayant perdu son mari au combat, à Waterloo, et du duc d'Angelstone un espion en quête de vérité. L'intrigue est plutôt convenue, devinable, et manque de vrais "twists". Pour autant, la lecture est agréable. Elle ne comporte ni longueur ni lourdeur, le style est clair ; ce livre se lit vite et sans accroc. Une attention particulière est donnée aux différentes émotions traversant les personnages. Ceux-ci évoluent au fil du roman, surtout l'héroïne. Ils mûrissent au grès de leurs péripéties... et de leur relation. Leur personnalité attachante est le fil rouge qui nous pousse à lire. Ils sont mignons et assortis. L'expression de la tension entre eux est bien exploitée vis-à-vis de l'histoire, mais manque d'étincelles à mon goût.

En bref, une lecture agréable, qui ne transporte pas mais qui fait passer un vrai bon moment.

Note : 7/10
Lire l'article

dimanche, mars 19, 2017

Lecture - La Horde du Contrevent d'Alain Damasio

Bonjour,

Il y a des lectures qui nous marquent, et celle-ci en fait partie. Conseillée par une ami grande lectrice de SF et de fantasy, elle m'a d'abord prêté le livre. Mais comme je tardais à avancer même si j'accrochais vraiment, je lui ai rendu pour acheter mon propre exemplaire. Grand bien m'en a fait puisqu'elle avait perdu le fameux marque-page qui est notre clef de lecture tout au long de l'aventure. Je vous expliquerai cela en détail après les présentations habituelles.





4e de couverture :

 Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromètre et géomètre, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.
Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d'un même feu l'aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d'un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d'un pinceau, d'une caméra ou d'une arme...
Chef-d'œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire.



 Le monde dans lequel se déroule l'intrigue est imaginaire, il ne ressemble en rien au notre. Les vents soufflent en permanence et les civilisations se sont bâties autour de lui : naissance d'une écriture spécifique pour en retranscrire sa force, ses mouvements, science spécifique  qui l'étudie et le catégorise (formes), machines volantes qui utilisent sa force, ou entraînement de personnes pour l'affronter avec leurs propres corps... Ce sont justement ces personnes qui composent la Horde. Ils ont étudié depuis leur plus jeune âge, chacun dans leur domaine, pour atteindre l'Extrême-Amont où ils pensent trouver enfin l'origine du vent. Pour certains, leurs parents faisaient partie d'autres Hordes ayant échoué.

L’œuvre s'articule autour de ces personnages ayant chacun leur talent et leur caractère. Par exemple, Golgoth, le traceur chargé d'ouvrir le chemin, est rustre, fort, et ne fait pas dans la dentelle lorsqu'il s'exprime. A l'inverse, Caracole le mystérieux troubadour est un maître des mots -et des caracolades.
Nous retrouvons également des personnes chargées de subvenir aux besoins de la Horde, comme la cueilleuse, l'autoursier et le fauconnier, l'herboriste... Ainsi que d'autres chargés de les guider ou de consigner leurs avancées et découverte : le scribe (sachant retranscrir le vent) ou l'Aéromaîtresse.

L'histoire nous est racontée à tour de rôle par chacun de ces personnages. Vivant une scène, ou y assistant, ils nous livrent leu point de vue. A cet effet, chaque fois que nous changeons de personnage, un petit symbole le représentant précède le paragraphe. Voilà pourquoi le marque-page s'avère un allié dans cette lecture : il recense tous les symboles et personnages. Ces symboles sont également indiqués dans l'une des premières pages du livre, mais il est beaucoup plus facile de s'y référer avec un compagnon mobile.

Le marque-page qui accompagne l'ouvrage aux Editions La Volte.

Autre caractéristique particulière : la numérotation des pages se fait à l'envers. A l'instar des héros, nous remontons vers l'Extrême-Amont avec eux.

L'histoire se déroule sur plusieurs années. L'occasion de faire grandir la Horde, de découvrir la profondeur de l'univers qu'elle traverse, et celle de ses personnages. Car chacun est différent sans basculer dans la caricature. Nous avons rapidement nos favoris, mais tous sont un plaisir à suivre.
Le bonheur de ce livre n'est pas dans le suspense de ce qui se trouve au bout du chemin. Le lecteur comprendra la réponse dans les premiers chapitres. Plus qu'un voyage, il s'agit d'une œuvre dense et poussant à la réflexion. Les thèmes abordés passent par le dépassement de soi, ce qui nous compose, nous fait, nous anime... ou encore la balance 'personnel-collectif', la manière dont une identité peut reposer sur soi, ses actes, sa famille, son entourage

La plume d'Alain Damasio est très caractéristique et j'oserai la qualifier de virtuose. Sans être difficile à lire, ce livre nécessite de la concentration pour être entièrement apprécié. Je l'ai donc lu avec des lectures plus légères en parallèle afin de coller à toutes mes envies de lecture. En le refermant, je n'avais qu'une envie : me plonger à nouveau dans cet univers.


Note : 10/10



Lire l'article

samedi, février 25, 2017

Lecture - Anthony de Julia Quinn (la Chronique des Bridgerton, t.2)

Bonjour,

Le moment est venue de rendre ma copie sur la lecture de Février du Challenge des 12 Thèmes.



 Thème « Cœurs sur toi » → février, c'est le mois des amoureux. Si on lisait une romance ? Epoque, lieux, vous avez l'embarras du choix ! !

 Choix : Anthony, de Julia Quinn
Un tour dans le rayon "romances" de ma librairie préférée (Mollat ❤), et j'avais mon livre ! Une romance historique avec de la tension, et bien notée sur la blogosphère et les réseaux sociaux littéraires. C'est le tome 2 d'une série, mais il n'y avait pas le premier volume et son résumé me plaît davantage.


4e de couverture :
"Les Bridgerton sont stupéfaits : le vicomte Anthony veut se ranger ! Et il sait ce qu'il veut : une femme dont il ne risque pas de tomber amoureux, car l'amour est subalterne dans le couple. Edwina Sheffield est la reine de la saison, c'est donc elle qu'il épousera, et l'affaire sera réglée. Sauf que la demoiselle a une soeur dont l'influence est primordiale. Or, Kate Sheffield oppose son veto : un débauché comme Anthony n'est pas un parti convenable pour Edwina. Ce dernier est offensé. Lui, le célibataire le plus convoité de Londres, indésirable ? Pour qui donc se prend cette péronnelle, qui ne connaît rien à la vie, pour oser le critiquer ? Il va lui prouver qu'il est irrésistible !"

Avis :

Avant de parler du contenu, attardons-nous sur la couverture. Le personnage éponyme y est apparaît à l'instar de son image dans la société au début du roman. La noblesse des vêtements travaillés, la position et le cadrage expriment la séduction et le rang élevé d'Anthony.

Ouvrons maintenant le roman. Les personnages sont amusants et bien construits. Ils donnent envie d'en découvrir davantage sur eux, et surtout de suivre leurs aventures. Que ce soient les héros de cet opus, ou bien des personnages secondaires (dont certains deviendront d'ailleurs les principaux d'autres histoires de la série). Je pense notamment aux prétendantes mal habillées par leur mère qui cherche à les caser. Anastasie et Javotte, la méchanceté en moins ? Les petites chroniques de la "gossip girl" de l'époque sont également amusantes et rythment le récit. S'il y a quelques petites longueurs, l'ensemble est bien construit. Les évènements s'enchaînent, comme les émotions. J'aime particulièrement le genre de relation qu'ont Anthony et Kate, ce mépris-respect, source de tensions et d'amour vache. Les petites piques de chacun sont bien senties. Délectables.

C'est avec plaisir que je découvrirai donc les autres volumes de la série.

Note : 8/10

Rappel : ♣ Chronique du mois de Janvier : La Carapace de la Tortue de Marie-Laure Hubert Nasser
Lire l'article

dimanche, février 12, 2017

Lecture - La Vengeance du Highlander d'Anna Lyra

Bonjour,

Comme promis, voici ma chronique de la suite de La Fleur des Highlands : La Vengeance du Highlander. Cette suite se concentrant sur d'autres personnages, on peut la lire en premier sans risque d'être spoilé... Si ce n'est que le couple du premier volume est marié. Mais quelle surprise pour ce genre de romans ! On ne s'en doutait pas tout...
Je vous laisse avec la couverture et le résumé pour vous retrouver ensuite avec mon avis sur cette lecture.

Résumé :
"Sous la menace d’un mariage forcé, Moira fuit loin du château de son frère, le chef du clan MacDonald. Si elle parvient à rejoindre sa mère sur l’île de Skye, peut-être pourra-t-elle échapper au sinistre destin qu’on a tracé pour elle. Mais ses espoirs d’atteindre l’île seraient peu de chose sans l’aide de Kieran, un mystérieux Highlander rencontré en chemin. Au côté de ce guide fort et débrouillard, Moira ne redoute plus les dangers de la route. Du moins, tant qu’elle ne révèle pas sa véritable identité... Car elle découvre ‒ trop tard ‒ que Kieran est un MacLeod, un ennemi juré de son clan. Et qu’il n’a qu’une idée en tête : se venger des MacDonald, qui ont assassiné les siens..."

Avis :
Moira n'est pas une Highlander pour rien, c'est une personnalité courageuse au fort tempérament, avec un sens de la répartie aiguisé. Une véritable héroïne comme on les aime. Son sens du devoir et de l'honneur est important, pourtant il faut composer avec son caractère et ses élans parfois aux antipodes de sa raison. On prend beaucoup de plaisir à suivre ses boires et déboires, ses décisions et ses inclinations. Le destin joue parfois des tours, on ne peut pas toujours lui échapper. Les embûches pavent sa route et se dressent sur son chemin, tels les deux autres protagonistes principaux que sont son fiancé dont elle ne veut pas et un ennemi mortel, cet Highlander à la soif de Vengeance contre son clan ayant inspiré le titre du roman....

Comme lors du premier tome, le récit ne se contente pas de la romance seule. Il est emprunt d'un esprit d'aventure, de la cavalcade au complot, du siège à l'infiltration. Le cocktail est réussi.
Pourtant, j'ai trouvé ce livre un peu moins prenant que le premier. Certaines réactions m'ont parues trop "forcées" et j'ai été déçue que le sang MacLeod de Moira n'ait pas été davantage utilisé alors que ç'aurait été tout à propos.

Pour autant, c'est une lecture plaisante et très en prise avec l'époque à laquelle il se déroule.

Note : 7.5/10
Lire l'article

Lecture - La Fleur des Highlands d'Anna Lyra

Bonjour,

Au tour de la chronique du premier ouvrage d'Anna Lyra que j'ai lu . Cet e-book était en promo, et je cherchais à faire le plein de ma liseuse pour m'occuper durant un voyage professionnel. Sous l'influence de Gwenlan de La Malle Aux Livres je voulais découvrir les fameux Highlander. Pour moi, ce mot était surtout synonyme de têtes tranchées à l'épée car "il ne peut en rester qu'un". Le voyage dans le temps en Ecosse a été une réelle escapade pleine d'aventures et de sentiments.



Résumé :
" Le 14 août 1561, le destin de Marguerite bascule.

Simple dame de compagnie de la veuve du roi de France, l'Écossaise Marie du clan Stewart, elle accepte d'user de sa ressemblance avec elle afin de l'aider à reconquérir son trône... Pendant que la véritable Marie Stewart part à cheval déguisée en homme, Marguerite prend sa place dans le carrosse royal escorté par une délégation de Highlanders.

Elle qui n'a jamais quitté la cour va se retrouver propulsée dans l'inconnu, sur les routes de France et d'Angleterre, jusqu'à cette contrée lointaine et sauvage qu'est l'Écosse.

Mais de tous les dangers qu'elle devra affronter, le plus périlleux sera sans doute de se confronter aux yeux de glace d'Alistair MacDonald, et à son envoûtante virilité. Car une folle attirance pousse bientôt Marguerite vers ce guerrier séduisant ombré de mystère, au passé lourd de secrets.

Tout les sépare, et l'avenir promet de les éloigner irrémédiablement. Le destin de l'Écossais resurgit soudain, contraignant Marguerite à de nouveaux choix.

Doit-elle aider l'homme qui fait battre son cœur à retrouver sa place au sein de son clan, quitte à décevoir la reine Marie ? Écoutera-t-elle son cœur malgré cet amour impossible ?
"


Avis :

C'est un livre facile à lire, assez rapide et très prenant.  
L'intrigue nous prend rapidement sous son emprise, il n'y a pas de temps morts même si l'auteur prend soin de donner à chaque évènement la place qu'il mérite. La relation entre les personnages se déploie tout au long du récit, prenant le temps de naître, se développer, se dévoiler... Des moments de tensions, de suspense, de tendresse... Tout y est. L'auteur parvient à décrire avec justesse les émois de l'âme, et on sent son cœur battre à plusieurs scènes. Cela m'a étonnée de lire un livre qui "prend le temps" de s'arrêter sur certains moments à ce point, d'étaler une conquête de l'un par l'autre et de l'autre par l'un, sans jamais trouver cela lourd, long et mal amené. Une expérience très agréable.

Le contexte politique de l'époque en trame de fond et les aventures vécues par les protagonistes rajoutent de la profondeur à ce roman. Réalité et fiction main dans main. Aux mentions de Mary Stuart, et en parcourant les plaines d'Ecosse, je ne pouvais m'empêcher d'avoir ma symphonie préférée, la IIIe de Mendelssohn, en tête. Et même si quelques libertés ont été prises (surtout dans le 2e volume que je vais également chroniquer), le charme a opéré.

 Je conseille, que vous soyez fan de Highlander ou juste de belle romance.

Note : 8/10

Et vous, l'avez-vous lu ? Avez-vous envie de le lire ?
Lire l'article

mercredi, février 01, 2017

Couture - City Zip Zip de Sacôtin

Bonjour,

Ce que je préfère coudre, c'est les sacs. Et en France nous avons la chance d'avoir une super créatrice de patrons dans ce domaine : Sacôtin. Lorsque ses derniers patrons, la collection "Zip-Zip" sont sortis, j'ai craqué.

Et tadaaaam, voici le résultat :

Le petit City Zip-Zip qui va me suivre partout.


Les bandes avant

Oui, vous aurez noté les deux bandes ! Une petite touche à laquelle je tenais.
Si ça vous intéresse, les dimensions (dont MC de 1cm) : Bordeaux 6cm et blanc 4cm.
Cela fait donc 11cm en tout une fois cousu.
=> Il faut retirer 10 cm de chacun des côtés restants pour obtenir les dernières pièces de l'avant (on garde 1cm pour les marges de coutures).

Cela faisait longtemps que je souhaitais un sac assorti avec mes bottines Bordeaux, et ce simili dormait dans mon armoire dans ce but.


Un foulard, et hop : tenue parfaite.


Pendant la réalisation

 La couture s'est déroulée sans problème. Les patrons de Sacôtin sont toujours accompagnés d'explications détaillées, renvoyant parfois même à des tutos complets qui font des merveilles lorsqu'on est débutante.
D'habitude, je ne suis pas fan des zips, d'ailleurs je ferme la plupart de mes sacs avec des aimants.
Mais la création de ce sac s'est déroulée plus facilement que je ne pensais. Finalement la seule vraie difficulté a été de coudre toutes les épaisseurs. J'investirai sûrement dans des aiguilles plus adaptées (j'ai utilisé une jean 100).

Petite anecdote, je n'avais pas de zips suffisamment courts pour le sac, donc je suis partie avec des 35 cm. Afin d'éviter toute déconvenue avec les tirettes, j'ai coupé les bords après avoir fixé la doublure dessus. La couture me permettait ainsi de sécuriser ma fermeture et de me simplifier la vie sur la couture (parce-qu'avec un zip ouvert, ça devenait compliqué).
J'aime beaucoup le résultat qui évite la surenchère d'épaisseurs aux extrémités.

Un sac cousu de fil blanc...



Fournitures

 Simili Bordeaux : Mondial Tissu
Fermetures éclair : Singer, mercerie
Tout le reste à savoir Simili écru, passepoil noir, et doublures (que vous ne voyez pas :p) : La Mercerie des Créateurs


Un patron très amusant malgré mes appréhensions !

Lire l'article

vendredi, janvier 20, 2017

Lecture - La Carapace de la Tortue de Marie-Laure Hubert Nasser

Bonjour,

Cette chronique est ma première dans le cadre du challenge 12 Thèmes de A-Little-Bit-Dramatic.


Thème Janvier :  « Un plaid, une cheminée, un chocolat chaud » → une lecture qui sent bon le feu de cheminée et qu'on a envie de lire en se blottissant chaudement avec un plaid et une boisson chaude.

Choix : Un livre qui se déroule à Bordeaux et écrite par une bordelaise... Voilà qui m'intriguait ! En plus, sa couverture de marshmallow me disait "mange-moi !". Il s'annonçait parfait pour s'évader en ville tout en restant au chaud chez moi.

4e de couverture :
«Oui… je suis venue sur terre comme une tortue, encombrée d’une carapace. Qui rentre la tête quand le monde extérieur est trop douloureux.»

Clotilde cache ses complexes derrière d’amples vêtements. Après avoir tenté sa chance à Paris, cette jeune Bordelaise revient au pays grâce à sa grand-tante. Sous des dehors revêches, Thérèse a prévu pour sa petite-nièce un strict programme de remise en forme. Avec l’aide de tous les voisins qui ont au préalable passé un casting impitoyable, Clotilde devra sortir de sa réserve. Il y a Claudie qui aime raconter ses histoires de fesses, Sarah et Sophie, délaissées par leur mari et bien décidées à s’en accommoder, Élisabeth, la business woman meurtrie de ne pas voir grandir ses trois enfants… Chacun à sa façon va aider Clotilde à reprendre goût à la vie.
Une galerie de portraits attachante, l’histoire d’une renaissance racontée avec énergie et un humour parfois corrosif.

Avis :

Finalement, "La Carapace de la Tortue" me laisse assez mitigée. Ce rose et ce jaune ont un goût sucré-salé.

Le découpage du roman est original et amusant. Les chapitres sont des lieux, notamment dans l'immeuble où se déroule l'intrigue. Puis nous passons au journal de Clotilde, la police change et le style aussi. Enfin nous revenons à une narration à la troisième personnage avec un chapitrage par noms. Ainsi, le début qui se déroule en intérieur, dans une habitation, est décrit de "l'extérieur". Et l'extérieur est narré de "l'intérieur" par le biais d'un journal intime. Enfin l'extérieur est vu de l'extérieur. Mais en s'intéressant au fond, je ne comprends pas vraiment l'intérêt apporté au récit.

Dans l'ensemble, le style est plutôt agréable et facile à lire. Mais le roman comporte beaucoup de répétitions d'idée et certains chapitres se marchent les uns sur les autres, surtout dans la première partie. Peut-être une façon de nous faire ressentir la vie de l'immeuble, mêlant quotidien et évènements de toute nature, mais je n'y ai pas été très réceptive. Les personnages sont eux très bien dépeints, et attachants. La seconde partie m'a davantage plu, je l'ai trouvé plus profonde et plus intéressante que la première. On y découvre vraiment le point de vue de l'héroïne. C'est également la partie du roman qui détaille le plus Bordeaux... et qui permet à l'Art Contemporain d'avoir sa véritable place dans le récit. J'ai a-do-ré ces évasions au CAPC (le musée d'art contemporain de Bordeaux). La dernière partie représente la fin du roman, et je l'ai détestée. Je ne comprends non plus l'intérêt d'une telle chute. Mais je n'en dis pas davantage afin de ne pas spoiler.

Un roman qui m'a paru un peu brouillon sur l'expression d'idée (répétitions, et cheminement bizarre, surtout dans la première partie) et dont j'ai l'impression d'être passée à côté. Il n'en reste pas moins agréable à lire et original.

Note : 5.5/10

Lire l'article

Lecture - La Nuit des Temps de Barjavel

Bonjour,

Ce livre est reconnu comme un chef-d’œuvre. Contrairement à beaucoup, il n'a pas fait partie des livres de ma scolarité. Mais il se trouvait depuis longtemps dans ma "Pile à lire".


4e de couverture :
L’Antarctique. À la tête d’une mission scientifique française, le professeur Simon fore la glace depuis ce qui semble une éternité. Dans le grand désert blanc, il n’y a rien, juste le froid, le vent, le silence.Jusqu’à ce son, très faible. À plus de 900 mètres sous la glace, quelque chose appelle. Dans l’euphorie générale, une expédition vers le centre de la Terre se met en place.Un roman universel devenu un classique de la littérature mêlant aventure, histoire d’amour et chronique scientifique. 

Mon avis :

Ce roman mérite son qualificatif de chef-d’œuvre !  L'écriture est fluide, ponctuée de mots agréables et emprunte d'une certaine poésie. 
Le suspense intervient dès les premières pages, grâce à l'alternance de point de vue d'un médecin faisant partie de l'expédition scientifique et du récit en lui-même. Nous suivons avec intérêt l'avancée des fouilles... En prise avec le réel, la science n'intervient pas seule : la politique et les enjeux financiers sont abordés sans détours, et poursuivront de ponctuer le récit. L'auteur apporte un grand soin à retranscrire son époque - pas si éloignée d'aujourd'hui- avec une mise en lumière de ses dérives. Les réactions sont si réalistes qu'elles laissent amère et songeur. 


Plus le récit avance, et plus nous découvrons les secrets enfouis sous la glace. Ce monde fictif, éloigné à bien des égards du réel, est merveilleux. J'ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir, et à profiter de ses technologies. Certains passages sont certes un peu longuets, mais rapidement le plaisir reprend le dessus.

Nous nous évadons auprès de personnages attachants, prétextes à des relations parfois complexes. La plus développée est sans doute l'Amour, par les nombreuses facettes qu'explore l'auteur. Il ya bien entendu la romance fusionnelle entre Païkan et Eléa, mais aussi celui malheureux et inconditionnel de Simon, le scientifique. Pour les plus évidents.

Barjavel nous offre ici une science-fiction aux prises avec le monde d'aujourd'hui, ses contraintes et ses influences. Il confronte deux sociétés très différentes ; dont l'une semble idéale aux premiers abords. Et pourtant, nous y retrouvons plus tard des travers bien trop familiers.



Note : 10/10 

Lire l'article

lundi, janvier 09, 2017

Lecture - Challenge des 12 Thèmes - 2017


Bonjour

La blogueuse A-Little-Bit-Dramatic propose un challenge de lecture avec un thème par mois. Exactement le genre que je souhaitais ! Vous trouverez son article en suivant ce lien.


A chaque mois correspond un thème, et il suffit de lire un livre du thème du mois.
Sur cet article, je vais détailler mes choix qui seront complétés au fur et à mesure de l'année.

~Janvier~

Thème « Un plaid, une cheminée, un chocolat chaud » → une lecture qui sent bon le feu de cheminée et qu'on a envie de lire en se blottissant chaudement avec un plaid et une boisson chaude. 

Choix : La Carapace de la Tortue, de Marie-Laure Hubert Nasser
Il s'agit d'un livre de ma PAL, que j'avais envie de tester depuis longtemps car l'intrigue se déroule à Bordeaux, ma ville adorée. Il s'annonce comme une lecture distrayante, pas prise de chou, et est parfaite pour un moment "cocooning".

~Février~

Thème « Cœurs sur toi » → février, c'est le mois des amoureux. Si on lisait une romance ? Epoque, lieux, vous avez l'embarras du choix ! ! 

Choix : Anthony, de Julia Quinn
Un tour dans le rayon "romances" de ma librairie préférée (Mollat ❤), et j'avais mon livre ! Une romance historique avec de la tension, et bien notée sur la blogosphère et les réseaux sociaux littéraires. C'est le tome 2 d'une série, mais il n'y avait pas le premier volume et son résumé me plaît davantage.

~Mars~

Thème « My tailor is rich » → un livre dont l'action se passe en Angleterre. 

Choix : Pour les Beaux Yeux d'un Espion d'Alyssa Alexander
Un livre de ma PAL, encore une romance historique ! Mais comme il s'adaptait très bien au thème, il sera parfait pour ce mois-ci. Surtout que c'est un genre que je lis de plus en plus.

~Avril~

Thème « Plume d'oie et cire à cacheter » → un classique de la littérature, française ou internationale. 

Choix : Bel-Ami, de Guy de Maupassant
Il est depuis des années dans ma bibliothèque mais je ne l'ai toujours pas lu. Il n'attendait que ce challenge pour se dévoiler.

~Mai~

Thème « Têtes couronnées » → un roman ou une biographie dont le personnage central est un roi ou une reine.

Choix : Sissi, impératrice d'Autriche, de Jean des Cars
Un livre historique très bien noté pour découvrir la vraie Impératrice derrière le mythe tant connu et repris par des adaptations diverses et plus ou moins fidèles à l'Histoire.

~Juin~

Thème « Du Saint-Laurent au Rio Grande » → un livre dont l'action se passe en Amérique.

Choix : Just Kid, de Patti Smith
Cela faisait longtemps que j'avais envie de le lire, ce mois sera parfait pour m'y plonger.

~Juillet~

Thème « Lecture sur le sable » → un livre idéal pour la plage, que vous soyez en vacances ou non. 

Choix : Complétement cramé, de Gilles Legarnier
Le titre n'est pas sans rappeler les coups de soleil. Un best-seller d'un auteur que je n'ai pas encore lu. Hop, on le met dans le sac de plage.

~Août~

Thème « Empreintes » → ce mois-ci, je vous propose de lire un roman policier. On en a tous dans notre PAL ! ! Encore une fois, le choix de l'époque, du lieu, des personnages, est libre. 

Choix : Les Visages, de Jesse Kellerman
Un policier dont on m'a dit beaucoup de bien.

~Septembre~

Thème « Grande Découverte » → ce mois-ci, nous lirons un livre d'un auteur dont on découvre l'oeuvre. 

Choix : L'Entrave, de Colette
Il était temps que je lise l’œuvre de Colette. Ce premier titre ne sera sûrement pas le dernier.

~Octobre~ 

Thème « Rose » → parce que c'est Octobre Rose, nous lirons donc un livre dont la couverture sera rose ou possédera des touches de rose.  

Choix : livre à trouver

~Novembre~

Thème « Thé matcha et poivre du Sichuan » → un livre dont l'action se passe en Asie, tous pays confondus. 

Choix : livre à trouver

~Décembre~

Thème « Noël et ses merveilles » → un livre dont le thème central est...Noël, bien évidemment ! 

Choix : Lettres du Père Noël, de J.R.R. Tolkien
Je suis très curieuse de lire cet ouvrage. Et déjà impatiente !


Et vous, vous participez à un challenge ? Celui-ci vous tenterait ? Pourquoi ? Pourquoi pas ?

Lire l'article

dimanche, janvier 08, 2017

Lecture - Nulle Autre que Vous de Lisa Kleypas

Bonjour,

Souhaitant m'ouvrir au genre de la Romance, j'ai sauté le pas avec un livre court se déroulant dans l'Angleterre des années 1830s. Une romance historique courte : parfait pour commencer. Avec un coup de cœur pour la couverture.



4e de couverture : "Indigné par la vie dissolue de son fils, le comte de Rochester l’a déshérité. Or Andrew ne tient pas à renoncer aux plaisirs dispendieux que lui offre Londres. Pour amadouer son père mourant, il décide de lui faire croire qu’il s’est amendé. Comment ? En courtisant une femme respectable, dont il fera semblant de tomber amoureux. Sitôt la fortune de son père en poche, il mettra fin à cette mascarade. Et pour convaincre la sage Caroline Hargreaves de devenir sa complice, il n’hésite pas à la faire chanter. Mais le cynique Andrew va trouver son maître, en découvrant que parfois le feu couve sous la glace."

Avis : Il s'agit de mon premier roman du genre, donc je manque un peu de recul sur ce qu'on peut y trouver ou non. L'histoire m'a parue très classique, un peu prédictible ou tirée par les cheveux. Les rebondissements sont clichés. Mais je l'ai appréciée car je cherchais justement à m'évader. Les personnages principaux sont délicieux, j'ai vraiment adoré leurs répliques, leur caractère et la tension de leur relation. Le rythme est bon, il n'y a pas de ralentissement. Nous suivons l'héroïne, vieille fille, évoluant au fil du récit. Comme dans toute bonne romance historique, la famille est très présente, alliée ou casse-pied. Il y a même un personnage que nous adorons détester, sans qu'on ne soit noyé par les figurants. Chacun a sa place et apporte (en même temps il vaut mieux sur un livre aussi court :) ).

Le seul vrai reproche c'est le prix par rapport à la taille du livre.

Petit coup de chance, je l'ai lu dans le train la veille de Noël (inspirée par la neige de la couverture ?). Ce fut un hasard on ne peut plus parfait au vu de la tournure de l'intrigue. Si vous avez l'intention de le lire, attendez cette période !


En résumé, une jolie petite romance de Noël, très distrayante si on accepte les clichés.

Note : 7/10
Lire l'article

Réseaux Sociaux

Twitter RSS Feed Instagram Email

S'abonner à la Newsletter

Lecture du moment

Lecture du moment

Postes Populaires

BTemplates.com

Blogroll

About

Copyright © Flâneries | Powered by Blogger
Design by Lizard Themes | Blogger Theme by Lasantha - PremiumBloggerTemplates.com