Culture & couture

Lire l'article

Couture - City Zip-Zip

1ère couture sur le Blog : ma version du petit City Zip-Zip by Sacôtin !
Lire l'article

Lecture - Ada

Chronique sur le livre SF de la rentrée littéraire d'Antoine Bello.
Lire l'article

Lecture - Ma première romance

Chronique de "Nulle Autre que Vous" de Lisa Keyplas.
Lire l'article

Lecture - Le Dernier Goncourt

Chronique du livre "Chanson Douce" de Leïla Slimani, lauréat du Goncourt 2016.

dimanche, février 12, 2017

Lecture - La Vengeance du Highlander d'Anna Lyra

Bonjour,

Comme promis, voici ma chronique de la suite de La Fleur des Highlands : La Vengeance du Highlander. Cette suite se concentrant sur d'autres personnages, on peut la lire en premier sans risque d'être spoilé... Si ce n'est que le couple du premier volume est marié. Mais quelle surprise pour ce genre de romans ! On ne s'en doutait pas tout...
Je vous laisse avec la couverture et le résumé pour vous retrouver ensuite avec mon avis sur cette lecture.

Résumé :
"Sous la menace d’un mariage forcé, Moira fuit loin du château de son frère, le chef du clan MacDonald. Si elle parvient à rejoindre sa mère sur l’île de Skye, peut-être pourra-t-elle échapper au sinistre destin qu’on a tracé pour elle. Mais ses espoirs d’atteindre l’île seraient peu de chose sans l’aide de Kieran, un mystérieux Highlander rencontré en chemin. Au côté de ce guide fort et débrouillard, Moira ne redoute plus les dangers de la route. Du moins, tant qu’elle ne révèle pas sa véritable identité... Car elle découvre ‒ trop tard ‒ que Kieran est un MacLeod, un ennemi juré de son clan. Et qu’il n’a qu’une idée en tête : se venger des MacDonald, qui ont assassiné les siens..."

Avis :
Moira n'est pas une Highlander pour rien, c'est une personnalité courageuse au fort tempérament, avec un sens de la répartie aiguisé. Une véritable héroïne comme on les aime. Son sens du devoir et de l'honneur est important, pourtant il faut composer avec son caractère et ses élans parfois aux antipodes de sa raison. On prend beaucoup de plaisir à suivre ses boires et déboires, ses décisions et ses inclinations. Le destin joue parfois des tours, on ne peut pas toujours lui échapper. Les embûches pavent sa route et se dressent sur son chemin, tels les deux autres protagonistes principaux que sont son fiancé dont elle ne veut pas et un ennemi mortel, cet Highlander à la soif de Vengeance contre son clan ayant inspiré le titre du roman....

Comme lors du premier tome, le récit ne se contente pas de la romance seule. Il est emprunt d'un esprit d'aventure, de la cavalcade au complot, du siège à l'infiltration. Le cocktail est réussi.
Pourtant, j'ai trouvé ce livre un peu moins prenant que le premier. Certaines réactions m'ont parues trop "forcées" et j'ai été déçue que le sang MacLeod de Moira n'ait pas été davantage utilisé alors que ç'aurait été tout à propos.

Pour autant, c'est une lecture plaisante et très en prise avec l'époque à laquelle il se déroule.

Note : 7.5/10
Lire l'article

Lecture - La Fleur des Highlands d'Anna Lyra

Bonjour,

Au tour de la chronique du premier ouvrage d'Anna Lyra que j'ai lu . Cet e-book était en promo, et je cherchais à faire le plein de ma liseuse pour m'occuper durant un voyage professionnel. Sous l'influence de Gwenlan de La Malle Aux Livres je voulais découvrir les fameux Highlander. Pour moi, ce mot était surtout synonyme de têtes tranchées à l'épée car "il ne peut en rester qu'un". Le voyage dans le temps en Ecosse a été une réelle escapade pleine d'aventures et de sentiments.



Résumé :
" Le 14 août 1561, le destin de Marguerite bascule.

Simple dame de compagnie de la veuve du roi de France, l'Écossaise Marie du clan Stewart, elle accepte d'user de sa ressemblance avec elle afin de l'aider à reconquérir son trône... Pendant que la véritable Marie Stewart part à cheval déguisée en homme, Marguerite prend sa place dans le carrosse royal escorté par une délégation de Highlanders.

Elle qui n'a jamais quitté la cour va se retrouver propulsée dans l'inconnu, sur les routes de France et d'Angleterre, jusqu'à cette contrée lointaine et sauvage qu'est l'Écosse.

Mais de tous les dangers qu'elle devra affronter, le plus périlleux sera sans doute de se confronter aux yeux de glace d'Alistair MacDonald, et à son envoûtante virilité. Car une folle attirance pousse bientôt Marguerite vers ce guerrier séduisant ombré de mystère, au passé lourd de secrets.

Tout les sépare, et l'avenir promet de les éloigner irrémédiablement. Le destin de l'Écossais resurgit soudain, contraignant Marguerite à de nouveaux choix.

Doit-elle aider l'homme qui fait battre son cœur à retrouver sa place au sein de son clan, quitte à décevoir la reine Marie ? Écoutera-t-elle son cœur malgré cet amour impossible ?
"


Avis :

C'est un livre facile à lire, assez rapide et très prenant.  
L'intrigue nous prend rapidement sous son emprise, il n'y a pas de temps morts même si l'auteur prend soin de donner à chaque évènement la place qu'il mérite. La relation entre les personnages se déploie tout au long du récit, prenant le temps de naître, se développer, se dévoiler... Des moments de tensions, de suspense, de tendresse... Tout y est. L'auteur parvient à décrire avec justesse les émois de l'âme, et on sent son cœur battre à plusieurs scènes. Cela m'a étonnée de lire un livre qui "prend le temps" de s'arrêter sur certains moments à ce point, d'étaler une conquête de l'un par l'autre et de l'autre par l'un, sans jamais trouver cela lourd, long et mal amené. Une expérience très agréable.

Le contexte politique de l'époque en trame de fond et les aventures vécues par les protagonistes rajoutent de la profondeur à ce roman. Réalité et fiction main dans main. Aux mentions de Mary Stuart, et en parcourant les plaines d'Ecosse, je ne pouvais m'empêcher d'avoir ma symphonie préférée, la IIIe de Mendelssohn, en tête. Et même si quelques libertés ont été prises (surtout dans le 2e volume que je vais également chroniquer), le charme a opéré.

 Je conseille, que vous soyez fan de Highlander ou juste de belle romance.

Note : 8/10

Et vous, l'avez-vous lu ? Avez-vous envie de le lire ?
Lire l'article

mercredi, février 01, 2017

Couture - City Zip Zip de Sacôtin

Bonjour,

Ce que je préfère coudre, c'est les sacs. Et en France nous avons la chance d'avoir une super créatrice de patrons dans ce domaine : Sacôtin. Lorsque ses derniers patrons, la collection "Zip-Zip" sont sortis, j'ai craqué.

Et tadaaaam, voici le résultat :

Le petit City Zip-Zip qui va me suivre partout.


Les bandes avant

Oui, vous aurez noté les deux bandes ! Une petite touche à laquelle je tenais.
Si ça vous intéresse, les dimensions (dont MC de 1cm) : Bordeaux 6cm et blanc 4cm.
Cela fait donc 11cm en tout une fois cousu.
=> Il faut retirer 10 cm de chacun des côtés restants pour obtenir les dernières pièces de l'avant (on garde 1cm pour les marges de coutures).

Cela faisait longtemps que je souhaitais un sac assorti avec mes bottines Bordeaux, et ce simili dormait dans mon armoire dans ce but.


Un foulard, et hop : tenue parfaite.


Pendant la réalisation

 La couture s'est déroulée sans problème. Les patrons de Sacôtin sont toujours accompagnés d'explications détaillées, renvoyant parfois même à des tutos complets qui font des merveilles lorsqu'on est débutante.
D'habitude, je ne suis pas fan des zips, d'ailleurs je ferme la plupart de mes sacs avec des aimants.
Mais la création de ce sac s'est déroulée plus facilement que je ne pensais. Finalement la seule vraie difficulté a été de coudre toutes les épaisseurs. J'investirai sûrement dans des aiguilles plus adaptées (j'ai utilisé une jean 100).

Petite anecdote, je n'avais pas de zips suffisamment courts pour le sac, donc je suis partie avec des 35 cm. Afin d'éviter toute déconvenue avec les tirettes, j'ai coupé les bords après avoir fixé la doublure dessus. La couture me permettait ainsi de sécuriser ma fermeture et de me simplifier la vie sur la couture (parce-qu'avec un zip ouvert, ça devenait compliqué).
J'aime beaucoup le résultat qui évite la surenchère d'épaisseurs aux extrémités.

Un sac cousu de fil blanc...



Fournitures

 Simili Bordeaux : Mondial Tissu
Fermetures éclair : Singer, mercerie
Tout le reste à savoir Simili écru, passepoil noir, et doublures (que vous ne voyez pas :p) : La Mercerie des Créateurs


Un patron très amusant malgré mes appréhensions !

Lire l'article

vendredi, janvier 20, 2017

Lecture - La Carapace de la Tortue de Marie-Laure Hubert Nasser

Bonjour,

Cette chronique est ma première dans le cadre du challenge 12 Thèmes de A-Little-Bit-Dramatic.


Thème Janvier :  « Un plaid, une cheminée, un chocolat chaud » → une lecture qui sent bon le feu de cheminée et qu'on a envie de lire en se blottissant chaudement avec un plaid et une boisson chaude.

Choix : Un livre qui se déroule à Bordeaux et écrite par une bordelaise... Voilà qui m'intriguait ! En plus, sa couverture de marshmallow me disait "mange-moi !". Il s'annonçait parfait pour s'évader en ville tout en restant au chaud chez moi.

4e de couverture :
«Oui… je suis venue sur terre comme une tortue, encombrée d’une carapace. Qui rentre la tête quand le monde extérieur est trop douloureux.»

Clotilde cache ses complexes derrière d’amples vêtements. Après avoir tenté sa chance à Paris, cette jeune Bordelaise revient au pays grâce à sa grand-tante. Sous des dehors revêches, Thérèse a prévu pour sa petite-nièce un strict programme de remise en forme. Avec l’aide de tous les voisins qui ont au préalable passé un casting impitoyable, Clotilde devra sortir de sa réserve. Il y a Claudie qui aime raconter ses histoires de fesses, Sarah et Sophie, délaissées par leur mari et bien décidées à s’en accommoder, Élisabeth, la business woman meurtrie de ne pas voir grandir ses trois enfants… Chacun à sa façon va aider Clotilde à reprendre goût à la vie.
Une galerie de portraits attachante, l’histoire d’une renaissance racontée avec énergie et un humour parfois corrosif.

Avis :

Finalement, "La Carapace de la Tortue" me laisse assez mitigée. Ce rose et ce jaune ont un goût sucré-salé.

Le découpage du roman est original et amusant. Les chapitres sont des lieux, notamment dans l'immeuble où se déroule l'intrigue. Puis nous passons au journal de Clotilde, la police change et le style aussi. Enfin nous revenons à une narration à la troisième personnage avec un chapitrage par noms. Ainsi, le début qui se déroule en intérieur, dans une habitation, est décrit de "l'extérieur". Et l'extérieur est narré de "l'intérieur" par le biais d'un journal intime. Enfin l'extérieur est vu de l'extérieur. Mais en s'intéressant au fond, je ne comprends pas vraiment l'intérêt apporté au récit.

Dans l'ensemble, le style est plutôt agréable et facile à lire. Mais le roman comporte beaucoup de répétitions d'idée et certains chapitres se marchent les uns sur les autres, surtout dans la première partie. Peut-être une façon de nous faire ressentir la vie de l'immeuble, mêlant quotidien et évènements de toute nature, mais je n'y ai pas été très réceptive. Les personnages sont eux très bien dépeints, et attachants. La seconde partie m'a davantage plu, je l'ai trouvé plus profonde et plus intéressante que la première. On y découvre vraiment le point de vue de l'héroïne. C'est également la partie du roman qui détaille le plus Bordeaux... et qui permet à l'Art Contemporain d'avoir sa véritable place dans le récit. J'ai a-do-ré ces évasions au CAPC (le musée d'art contemporain de Bordeaux). La dernière partie représente la fin du roman, et je l'ai détestée. Je ne comprends non plus l'intérêt d'une telle chute. Mais je n'en dis pas davantage afin de ne pas spoiler.

Un roman qui m'a paru un peu brouillon sur l'expression d'idée (répétitions, et cheminement bizarre, surtout dans la première partie) et dont j'ai l'impression d'être passée à côté. Il n'en reste pas moins agréable à lire et original.

Note : 5.5/10

Lire l'article

Lecture - La Nuit des Temps de Barjavel

Bonjour,

Ce livre est reconnu comme un chef-d’œuvre. Contrairement à beaucoup, il n'a pas fait partie des livres de ma scolarité. Mais il se trouvait depuis longtemps dans ma "Pile à lire".


4e de couverture :
L’Antarctique. À la tête d’une mission scientifique française, le professeur Simon fore la glace depuis ce qui semble une éternité. Dans le grand désert blanc, il n’y a rien, juste le froid, le vent, le silence.Jusqu’à ce son, très faible. À plus de 900 mètres sous la glace, quelque chose appelle. Dans l’euphorie générale, une expédition vers le centre de la Terre se met en place.Un roman universel devenu un classique de la littérature mêlant aventure, histoire d’amour et chronique scientifique. 

Mon avis :

Ce roman mérite son qualificatif de chef-d’œuvre !  L'écriture est fluide, ponctuée de mots agréables et emprunte d'une certaine poésie. 
Le suspense intervient dès les premières pages, grâce à l'alternance de point de vue d'un médecin faisant partie de l'expédition scientifique et du récit en lui-même. Nous suivons avec intérêt l'avancée des fouilles... En prise avec le réel, la science n'intervient pas seule : la politique et les enjeux financiers sont abordés sans détours, et poursuivront de ponctuer le récit. L'auteur apporte un grand soin à retranscrire son époque - pas si éloignée d'aujourd'hui- avec une mise en lumière de ses dérives. Les réactions sont si réalistes qu'elles laissent amère et songeur. 


Plus le récit avance, et plus nous découvrons les secrets enfouis sous la glace. Ce monde fictif, éloigné à bien des égards du réel, est merveilleux. J'ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir, et à profiter de ses technologies. Certains passages sont certes un peu longuets, mais rapidement le plaisir reprend le dessus.

Nous nous évadons auprès de personnages attachants, prétextes à des relations parfois complexes. La plus développée est sans doute l'Amour, par les nombreuses facettes qu'explore l'auteur. Il ya bien entendu la romance fusionnelle entre Païkan et Eléa, mais aussi celui malheureux et inconditionnel de Simon, le scientifique. Pour les plus évidents.

Barjavel nous offre ici une science-fiction aux prises avec le monde d'aujourd'hui, ses contraintes et ses influences. Il confronte deux sociétés très différentes ; dont l'une semble idéale aux premiers abords. Et pourtant, nous y retrouvons plus tard des travers bien trop familiers.



Note : 10/10 

Lire l'article

lundi, janvier 09, 2017

Lecture - Challenge des 12 Thèmes - 2017


Bonjour

La blogueuse A-Little-Bit-Dramatic propose un challenge de lecture avec un thème par mois. Exactement le genre que je souhaitais ! Vous trouverez son article en suivant ce lien.


A chaque mois correspond un thème, et il suffit de lire un livre du thème du mois.
Sur cet article, je vais détailler mes choix qui seront complétés au fur et à mesure de l'année.

~Janvier~

Thème « Un plaid, une cheminée, un chocolat chaud » → une lecture qui sent bon le feu de cheminée et qu'on a envie de lire en se blottissant chaudement avec un plaid et une boisson chaude. 

Choix : La Carapace de la Tortue, de Marie-Laure Hubert Nasser
Il s'agit d'un livre de ma PAL, que j'avais envie de tester depuis longtemps car l'intrigue se déroule à Bordeaux, ma ville adorée. Il s'annonce comme une lecture distrayante, pas prise de chou, et est parfaite pour un moment "cocooning".

~Février~

Thème « Cœurs sur toi » → février, c'est le mois des amoureux. Si on lisait une romance ? Epoque, lieux, vous avez l'embarras du choix ! ! 

Choix : Anthony, de Julia Quinn
Un tour dans le rayon "romances" de ma librairie préférée (Mollat ❤), et j'avais mon livre ! Une romance historique avec de la tension, et bien notée sur la blogosphère et les réseaux sociaux littéraires. C'est le tome 2 d'une série, mais il n'y avait pas le premier volume et son résumé me plaît davantage.

~Mars~

Thème « My tailor is rich » → un livre dont l'action se passe en Angleterre. 

Choix : livre à trouver

~Avril~

Thème « Plume d'oie et cire à cacheter » → un classique de la littérature, française ou internationale. 

Choix : Bel-Ami, de Guy de Maupassant
Il est depuis des années dans ma bibliothèque mais je ne l'ai toujours pas lu. Il n'attendait que ce challenge pour se dévoiler.

~Mai~

Thème « Têtes couronnées » → un roman ou une biographie dont le personnage central est un roi ou une reine.

Choix : livre à trouver

~Juin~

Thème « Du Saint-Laurent au Rio Grande » → un livre dont l'action se passe en Amérique.

Choix : livre à trouver, mais j'aimerais quelque-chose qui se déroule en Géorgie ou en Caroline du Sud.

~Juillet~

Thème « Lecture sur le sable » → un livre idéal pour la plage, que vous soyez en vacances ou non. 

Choix : Eté Pourri à Melun Plage, de Nicolas Duplessier 
Le titre est évocateur !

~Août~

Thème « Empreintes » → ce mois-ci, je vous propose de lire un roman policier. On en a tous dans notre PAL ! ! Encore une fois, le choix de l'époque, du lieu, des personnages, est libre. 

Choix : livre à trouver

~Septembre~

Thème « Grande Découverte » → ce mois-ci, nous lirons un livre d'un auteur dont on découvre l'oeuvre. 

Choix : livre à trouver, qui sera sûrement une romance d'un auteur célèbre pour ce milieu.

~Octobre~ 

Thème « Rose » → parce que c'est Octobre Rose, nous lirons donc un livre dont la couverture sera rose ou possédera des touches de rose.  

Choix : livre à trouver

~Novembre~

Thème « Thé matcha et poivre du Sichuan » → un livre dont l'action se passe en Asie, tous pays confondus. 

Choix : livre à trouver

~Décembre~

Thème « Noël et ses merveilles » → un livre dont le thème central est...Noël, bien évidemment ! 

Choix : Lettres du Père Noël, de J.R.R. Tolkien
Je suis très curieuse de lire cet ouvrage. Et déjà impatiente !


Et vous, vous participez à un challenge ? Celui-ci vous tenterait ? Pourquoi ? Pourquoi pas ?

Lire l'article

dimanche, janvier 08, 2017

Lecture - Nulle Autre que Vous de Lisa Kleypas

Bonjour,

Souhaitant m'ouvrir au genre de la Romance, j'ai sauté le pas avec un livre court se déroulant dans l'Angleterre des années 1830s. Une romance historique courte : parfait pour commencer. Avec un coup de cœur pour la couverture.



4e de couverture : "Indigné par la vie dissolue de son fils, le comte de Rochester l’a déshérité. Or Andrew ne tient pas à renoncer aux plaisirs dispendieux que lui offre Londres. Pour amadouer son père mourant, il décide de lui faire croire qu’il s’est amendé. Comment ? En courtisant une femme respectable, dont il fera semblant de tomber amoureux. Sitôt la fortune de son père en poche, il mettra fin à cette mascarade. Et pour convaincre la sage Caroline Hargreaves de devenir sa complice, il n’hésite pas à la faire chanter. Mais le cynique Andrew va trouver son maître, en découvrant que parfois le feu couve sous la glace."

Avis : Il s'agit de mon premier roman du genre, donc je manque un peu de recul sur ce qu'on peut y trouver ou non. L'histoire m'a parue très classique, un peu prédictible ou tirée par les cheveux. Les rebondissements sont clichés. Mais je l'ai appréciée car je cherchais justement à m'évader. Les personnages principaux sont délicieux, j'ai vraiment adoré leurs répliques, leur caractère et la tension de leur relation. Le rythme est bon, il n'y a pas de ralentissement. Nous suivons l'héroïne, vieille fille, évoluant au fil du récit. Comme dans toute bonne romance historique, la famille est très présente, alliée ou casse-pied. Il y a même un personnage que nous adorons détester, sans qu'on ne soit noyé par les figurants. Chacun a sa place et apporte (en même temps il vaut mieux sur un livre aussi court :) ).

Le seul vrai reproche c'est le prix par rapport à la taille du livre.

Petit coup de chance, je l'ai lu dans le train la veille de Noël (inspirée par la neige de la couverture ?). Ce fut un hasard on ne peut plus parfait au vu de la tournure de l'intrigue. Si vous avez l'intention de le lire, attendez cette période !


En résumé, une jolie petite romance de Noël, très distrayante si on accepte les clichés.

Note : 7/10
Lire l'article

Réseaux Sociaux

Twitter RSS Feed Pinterest Email

S'abonner à la Newsletter

Lecture du moment

Lecture du moment

Postes Populaires

BTemplates.com

Blogroll

About

Copyright © Flâneries | Powered by Blogger
Design by Lizard Themes | Blogger Theme by Lasantha - PremiumBloggerTemplates.com